Conférence internationale de l’éducation à Denver

Pour la deuxième année consécutive l'université de Bordeaux a participé à la conférence et exposition annuelle de la NAFSA qui se déroulait à Denver, Colorado (Etats-Unis), du 29 mai au 3 juin 2016.

  • 22/12/2016

© Krisztina Wale - Campus France © Krisztina Wale - Campus France

Photo, de gauche à droite : Laurent Servant (VP RI adjoint), Frederic Bessat (attaché de coopération universitaire à l’Ambassade de France à Ottawa), Nadine Van der Tol (DREIC, MENESR), Pedro Santiago (Responsable Service Coopération et Mobilité Internationales)

La NAFSA, Association of International Educators, est la plus grande association a but non- lucratif au monde dédiée á l'éducation et aux échanges internationaux. Sa conférence annuelle est le rendez-vous incontournable de la coopération internationale avec la participation de plus de 10 000 visiteurs et 400 exposants, représentant plus de 3 500 institutions du monde entier.

Sous la bannière « Study in Bordeaux », financée par l’IdEX Bordeaux, et hébergée sur le stand Campus France, l'université de Bordeaux était représentée par le vice-président adjoint aux relations internationales, le professeur Laurent Servant, et le responsable du service coopération et mobilité internationales, Pedro Santiago.

Echanges et rencontres fructueuses

Cette conférence a été marquée par des rencontres et des discussions très fructueuses avec des partenaires universitaires de longue date, comme l’Université de Tsukuba, l’Université Nationale de Taïwan, l’Université de Waterloo, l’Université Laval, l’Université de Californie Davis et l’Université d’Arizona du Nord. C’est aussi l’occasion pour l’université de Bordeaux de nouer de nouveaux contacts avec d’autres universités étrangères, qui deviendront peut-être de nouvelles destinations d’échange pour nos étudiants désireux d’effectuer un séjour à l’étranger.

La notoriété de l’événement attire également les instances et représentations consulaires françaises aux États-Unis et au Canada mais aussi d’autres pays plus lointains tels que l’Australie, ainsi que les bureaux Campus France et les chargés de coopération scientifique et universitaire, des organismes de coopération bilatérale comme la Commission Franco-Américaine. C’est ainsi l’occasion pour Bordeaux  d’échanger et de mieux comprendre comment l'université peut s'appuyer de manière efficace sur leurs réseaux, leurs outils, leurs programmes et leur expertise sur le terrain pour affirmer sa présence dans ces zones.

Au final, un bilan très positif pour Bordeaux, qui prépare déjà sa présence l’année prochaine à Los Angeles pour la conférence 2017, avec la perspective de co-animer une session avec l’un ou plusieurs de nos partenaires américains.