Cas de rougeole sur le campus, évitons l’épidémie

Seize cas de rougeole ont été déclarés dans différents sites du campus universitaire de Bordeaux. L’Agence régionale de santé Nouvelle Aquitaine rappelle l’importance de se faire vacciner pour prévenir le risque d’épidémie et éviter des complications neurologiques graves, voire des décès.

  • 22/12/2017

© Fotolia - guerrieroale © Fotolia - guerrieroale

Face à l’émergence de plusieurs cas confirmés de rougeole sur les campus, l’Agence régionale de santé et l’Espace Santé de l’université de Bordeaux appellent l’ensemble de la communauté universitaire à vérifier leur vaccination ROR et consulter en présence de symptômes. La rougeole est une maladie contagieuse dont la transmission se fait essentiellement par voie aérienne. Elle se manifeste par une fièvre élevée (supérieure à 38,5°C), de la toux, une rhinite ou une conjonctivite, puis, quelques jours plus tard, par une éruption cutanée. La rougeole peut entrainer chez l’adulte des complications pulmonaires ou méningées.

La priorité : se faire vacciner pour prévenir les risques d’épidémie

Une personne contaminée par la rougeole peut infecter entre 15 et 20 personnes. Par conséquent, tous les enfants et adultes jeunes doivent être vaccinés contre la rougeole. C’est une vaccination très efficace qui protège de la maladie dans près de 100 % des cas après 2 doses de vaccin.
Or, actuellement, la couverture vaccinale reste insuffisante en France chez les 15-35 ans et chez les nourrissons, ce qui explique que le virus continue à circuler dans le pays. En Gironde, en 2015,la couverture vaccinale Rougeole-Oreillons-Rubéole (ROR) 2 doses est de 80,3 % chez les enfants de 2 ans (quand l’OMS recommande 95%).
Pour les enfants, adolescents et adultes nés depuis 1980 et n’ayant pas reçu les deux doses préconisées, un rattrapage est proposé. Il peut se faire à n’importe quel âge.

En présence de symptômes de la rougeole, il est indispensable de consulter rapidement un médecin et de lui signaler l’existence de cas sur le campus afin d’éviter la contamination de proches durant les fêtes.

A savoir

Pour en savoir plus sur la rougeole, consultez le site du ministère de la santé.

Mots clés :