FSDIE : le bilan 2015

Éclairage sur le budget 2015 du Fonds de solidarité et de développement des initiatives étudiantes, qui permet chaque année de soutenir des projets mais aussi d’aider des étudiants en difficulté financière.

  • 29/04/2016

La consommation globale du fonds, constitué en partie de prélèvements sur les droits d'inscription réglés par les étudiants de l'université, est presque totale : 91,5%, soit 90% des fonds disponibles pour l’aide aux projets et 96% de ceux destinés à l’aide sociale.

2016_04_25_infographie_bilan-FSDIE-2015

 

Soutien aux projets étudiants

Les fonds sont fléchés de manière indicative selon le nombre d’étudiants par campus, 20% du montant étant consacré aux projets examinés par la commission centrale.

Il convient de noter que de très grandes disparités existent  quant aux budgets des projets –de très modestes comme de beaucoup plus ambitieux- et aux subventions qui sont accordées, ces dernières pouvant varier de quelques dizaines d’euros à plusieurs milliers. Le co-financement moyen des projets s’élève à 28%.

La culture (artistique ou scientifique et technique), thématique la plus fédératrice, génère la moitié des 189 projets subventionnés. A l’opposé, l’environnement suscite seulement 6 initiatives malgré la volonté de la commission FSDIE de favoriser les projets liés au développement durable en 2015-2016.

Aide sociale

75% des demandes reçoivent un avis favorable, pour des aides d’un montant moyen d’environ 600 euros. Les dépenses dédiées à l’aide sociale varient sensiblement d’un campus à l’autre.
Les étudiants en master constituent la plus grande partie des bénéficiaires (47%).

Un projet, une subvention

Projets développement durable

En 2015, le FSDIE s'est mis au vert. Votez pour votre projet développement durable favori !