Taxe d'apprentissage

Pour les entreprises relevant du secteur privé, les frais pédagogiques sont financés par le biais de la taxe l’apprentissage. L’apprenti ne supporte pas le coût de la formation.

Siddartha © Fotolia Siddartha © Fotolia

Les entreprises, employant un apprenti et redevables de la taxe, sont tenues d’apporter au CFA où est inscrit cet apprenti, par l’intermédiaire de leur organisme collecteur, un concours financier.

Pour les entreprises relevant du secteur public, la formation d’un apprenti ne donne lieu, pour le CFA, à aucun versement de taxe d’apprentissage. Les entreprises publiques apportent une contribution au financement de la formation en passant une convention avec le CFA pour définir les conditions de cette prise en charge.

L’objectif de la taxe d’apprentissage est de faire participer les employeurs au financement des formations initiales technologiques et professionnelles. Elle représente 0,5 à 0,6% de la masse salariale de l’année écoulée. Elle est versée à votre organisme collecteur de taxe d’apprentissage (OCTA) chaque année avant le 28 février.

Si l’université de Bordeaux met à disposition son infrastructure, les frais de formations sont financés par l’apport de la taxe d’apprentissage. La taxe d’apprentissage représente donc une ressource indispensable de notre activité.

Grâce à la taxe d’apprentissage :

  • vous contribuez à la gratuité de nos formations professionnelles
  • vous favorisez le rapprochement Université/Entreprises
  • vous améliorez l’insertion professionnelle des étudiants
  • vous investissez dans la formation de vos futurs salariés.

> Mode d’emploi de la Taxe d’apprentissage (à venir)

Mise à jour le 08/04/2016

Centre de formation des apprenti(e)s Métiers des sciences et technologies

(CFA MSciTec)

Bâtiment A21
351 cours de la Libération CS 10004
33405 Talence Cedex

05 40 00 36 36 / 84 03
Contacter par courriel