Comprendre le LMD

Le cursus universitaire français s'organise autour de trois diplômes : la licence, le master et le doctorat. Cette organisation est appelée LMD.

© Olivier Got © Olivier Got

Le LMD permet, dans le cadre de l'harmonisation des cursus d'enseignement supérieur européens, d'accroître la mobilité des étudiants, et de créer des ponts entre disciplines, formations professionnelles et générales.

Grades ou niveaux européens

Ces diplômes correspondent à trois niveaux ou grades communs à tous les pays de l'espace européen de l'enseignement supérieur.

  • La licence (bac + 3) compte 6 semestres.
  • Le master (bac + 5) compte 4 semestres après la licence.
  • Le doctorat (bac + 8).

Les diplômes intermédiaires : DEUG, maîtrise, sont toujours délivrés aux étudiants. Le Diplôme universitaire de technologie (DUT) est maintenu.

Le système LMD permet :

  • les comparaisons et les équivalences européennes,
  • la poursuite, par l'étudiant, de ses études dans une autre université en France ou dans un pays de l'espace européen,
  • une meilleure lisibilité des diplômes sur le marché du travail,
  • le choix de son parcours de formation en fonction de son projet d'études et de son projet professionnel.

Des unités d'enseignement comptabilisées en crédits ECTS

L'unité d'enseignement (UE) est la base du dispositif. Elle peut associer plusieurs matières et comprendre différentes formes d'enseignement (cours, TD, TP, travail personnel, etc.).

Chaque UE a une valeur définie en crédits ECTS (European Crédit Transfer System) qui tient compte de la quantité de travail que l'étudiant doit fournir pour obtenir cette UE.
L'étudiant qui obtient une UE acquiert la totalité des crédits ECTS qui sont affectés à l'UE.
La valeur totale des UE composant un semestre est fixée à 30 crédits. En d'autres termes, un semestre validé vaut 30 crédits.

Les diplômes sont obtenus par capitalisation de crédits européens ECTS :

  • la licence nécessite l'obtention de 180 crédits ECTS,
  • le master nécessite l'obtention de 120 crédits ECTS supplémentaires.

Les crédits ECTS sont utilisés dans tous les pays d'Europe. C'est une valeur commune d'échange et d'accumulation des acquis.

Des crédits ECTS capitalisables et transférables

Les crédits s'obtiennent par acquisition de chaque UE constitutive du parcours ou par la compensation des UE d'un même semestre. 

Ils sont :

  • capitalisables : toute validation d'UE entraîne l'acquisition définitive des crédits correspondants.
  • transférables (sous réserve d'acceptation par l'équipe pédagogique) : d'un parcours de formation à l'autre, d'un établissement à l'autre et permettent la validation des périodes d'études à l'étranger ou dans une autre université française.

Mise à jour le 06/01/2014