La remise du titre de Docteur Honoris Causa au professeur Goñi a été proposée par le professeur Erick Dufourc, directeur de l'Institut de chimie et biologie des membranes et des nano-objets (CBMN). 

Félix Goñi a obtenu son doctorat en médecine de l’université de Navarre (Espagne) et, après plusieurs séjours au Royaume-Uni et au Canada, il rejoint l'université du Pays Basque à Bilbao comme professeur de biochimie.

Il a introduit la biophysique cellulaire en Espagne et a créé, en 2002, l’Institut de biophysique (CSIC/UPV/ EHU), qui s’est développé pour accueillir près de 20 groupes de recherche dans un nouveau bâtiment inauguré en 2016.

C’est un pionnier dans l’application des spectroscopies à la fusion entre cellules et virus impliquant des lipides et des protéines. Il a publié près de 420 articles scientifiques, avec plus de 11 000 citations. Ces 20 dernières années, Félix Goñi a exercé différentes responsabilités gouvernementales en Espagne et a également été président de différentes sociétés savantes telles que la Société espagnole de biophysique, la Fédération des sociétés européennes de biochimie et le Comité des relations internationales de la société américaine de biophysique.

Il a reçu de nombreux prix, tels que la médaille Avanti / EBSA (European Biophysical Societies Association) en 2013.

La collaboration entre le professeur Félix Goñi et l'université de Bordeaux remonte à 1985, lorsqu'il travaillait avec Jean Dufourcq and Pierre Bothorel sur les modèles de membrane au Centre de recherche Paul-Pascal. Depuis 2010, il collabore avec l'Institut de chimie et biologie des membranes et des nano-objets (CMBN)Il était en 2016 professeur invité au sein de l'université de Bordeaux.

Mise à jour le 20/03/2018