Talence

Après la seconde guerre mondiale, les locaux du centre-ville, édifiés sous la 3ème République sont inadaptés et trop exigus. Un vaste programme de transfert des facultés vers la périphérie est mis en place.

Portail Peixotto par Raymond Subes © Olivier Got Portail Peixotto par Raymond Subes © Olivier Got

En 1951, la ville de Bordeaux achète le domaine du Castel-Terrefort et l’université, celui du château Bonnefont. Ces deux domaines, mitoyens et pourvus de vastes parcs, couvrent une surface de 19 hectares. C’est René-André Coulon (1908-1997) qui sera l’architecte de la Faculté des sciences envisagée comme une « faculté de l’an 2000 ».

Le campus de Talence est la première réalisation universitaire de René-André Coulon. Les bâtiments mêlent modernité et tradition dans un style novateur qui s’éloigne des réalisations habituelles de l’époque pour les sites universitaires. Les façades sont rythmées par des motifs en grille, caractéristiques des productions de productions de cet architecte. Chaque discipline possède son propre bâtiment et cette spécialisation reste encore visible : le visiteur remarquera sur la façade de certains bâtiments une lettre de l’alphabet grec (exemple « Φ » pour la physique). Les bâtiments sont largement disposés sur l’espace disponible, afin de laisser place à de futures constructions.

Pièce d'eau centrale, vestige de l'ancien parc © Olivier Got

Certaines parties de l’ancien parc seront préservées, témoin la pièce d’eau située face au bâtiment Administration.

Coulon travaillera également sur les axes de circulation au sein du campus : voies automobiles, mais aussi piétonnes, avec des galeries couvertes qui relient entre eux les bâtiments.

Œuvres d’art remarquables

  • Raymond Subes, portail Peixotto, 1950 (cours de la Libération)
  • Jean Bertoux, 3 sculptures (3e tranche)

L'Agora du Haut-Carré, un lieu atypique au cœur du campus

Vue de l'ensemble du Haut Carré © Olivier Got

Dominant le campus de l'université de Bordeaux, un ancien couvent, construit dans les années 50, se dresse au cœur du domaine du Haut-Carré. Un site résolument atypique devenu, depuis, un pôle de diffusion et de valorisation de la recherche, de la culture scientifique et industrielle, accueillant conférences ou colloques scientifiques, cérémonies de remise de prix, réunions institutionnelles, événements culturels ou encore expositions temporaires artistiques… La présidence et la direction de l'université de Bordeaux y sont installées depuis janvier 2016.

En savoir plus

Castelterrefort

Château Castelterrefort © Olivier Got

Ce "château", dont la construction daterait de la fin XVIIe - début XVIIIe siècle, est en fait une chartreuse, du nom de cette architecture particulière donnée aux maisons de campagne bourgeoises et isolées particulièrement répandues en Gironde. Son architecture, sobre à l’origine, a été enrichie à partir de 1915 par l’artiste bordelais Gaston Schnegg (1866-1953) à la demande de Gabriel Hologray, héritier d’une riche famille bordelaise de négociants en métaux et propriétaire de Castelterrefort depuis plusieurs générations…

Direction de la communication, communication@u-bordeaux.fr
Mise à jour le 02/11/2016