Hélène Jacquet, vice-présidente Stratégie et développement

Hélène Jacquet, docteur en informatique a été nommée vice-présidente en charge de la stratégie et du développement sur proposition du président Manuel Tunon de Lara.

Hélène Jacquet © Arthur Pequin Hélène Jacquet © Arthur Pequin

Hélène Jacquet confesse volontiers qu’elle a toujours eu « un goût immodéré pour l’université » probablement dû à ses lectures de l’époque très empreintes des milieux universitaires. Curieuse, elle choisit d’étudier les mathématiques, comme un jeu, puis jamais pressée d’arrêter d’apprendre, découvre et s’intéresse de près à l’informatique, plus exactement son versant théorique, qui devient son domaine de recherche. Originaire de Bergerac, Hélène Jacquet fait toutes ses études à l’université de Bordeaux et une thèse au Laboratoire bordelais de recherche en informatique (Labri) qu’elle soutient en 1999.

Pendant cette période, la jeune chercheuse s’implique au plan associatif sur les enjeux d’insertion professionnelle et l’ouverture des doctorants au monde socio-économique. « Dans mon domaine, je trouvais important que les doctorants soient ouverts aux enjeux des entreprises. Quant à moi, je ne souhaitais pas forcément faire une carrière universitaire, et ai toujours cherché à garder ouvert le champs des possibles. ». De fait, le Labri lui offre l’opportunité de monter une cellule de transfert, démarche entrepreneuriale qui la séduit. « Il y avait tout à construire dans un secteur en mouvement, j’ai accepté. »

Mais quelques mois plus tard, c’est en Californie qu’elle pose finalement ses valises, embauchée par  Sony USA comme chercheur senior sur les « big data » dans le domaine du multimédia. Une belle opportunité et une expérience de 3 ans à l’issue de laquelle Hélène Jacquet rentre en France avec l’envie d’entreprendre plutôt que de poursuivre sa carrière dans la recherche. Direction Paris en 2004. Jusqu’en 2009 Hélène Jacquet sera consultante, puis associée, chez Erdyn, une société d’études et de conseils en innovation. Ses clients sont des grands groupes industriels, des acteurs publics, ou encore des PME, et des start ups dans le domaine des TIC en recherche de croissance.

Prospective et anticipation

En 2008, le Pôle de recherche et d'enseignement supérieur (PRES) université de Bordeaux fait appel à ses services dans le cadre de l’appel à projet Opération Campus, mission qui donne l’occasion à Hélène Jacquet de (re)venir souvent à Bordeaux, de travailler avec l’ensemble des établissements et de voir ainsi comment les choses évoluent dans le landerneau universitaire bordelais. Un an plus tard, séduite par la dynamique, elle intègre le PRES en tant qu’adjointe au chargé de la stratégie des grands projets pour la mise en œuvre du volet « nouveau modèle d’université » de l’Opération Campus.

L’opportunité des Investissements d’Avenir en 2010 est l’occasion de décliner les axes du projet, puis c’est l’IdEx Bordeaux en 2014. Hélène Jacquet devient alors directrice générale des services adjointe déléguée au pôle recherche, international, partenariats et innovation, poste qu’elle occupe avec conviction pendant 4 ans.

Aujourd’hui, nommée vice présidente en charge de la stratégie et du développement, elle y voit la fin d’un cycle. « Cette nouvelle mission très transversale s’inscrit dans la continuité de l’action d’accompagnement de la politique de l’université que je mène depuis maintenant 10 ans. J’ai toujours évolué dans une position permettant d’avoir une vision globale. Mon objectif est de contribuer à créer une culture interne du développement continu au service des missions. Cela implique un travail au sein de l’équipe politique, certes, mais aussi des composantes et des acteurs. »

Un parcours atypique bien que rétrospectivement parfaitement cohérent.

Thèmes :

Recherche

Mise à jour le 27/06/2018