Isabelle Rondot, vice-présidente Orientation, relations avec le secondaire et insertion professionnelle

Isabelle Rondot est enseignant chercheur en biologie. Elle a été nommée vice-présidente en charge de l’orientation, des relations avec le secondaire et de l’insertion professionnelle sur proposition de Manuel Tunon de Lara. Elle était chargée de mission orientation, réussite et relation avec le secondaire lors du précédent mandat.

Isabelle Rondot © A. Pequin Isabelle Rondot © A. Pequin

Originaire de Franche-Comté, c’est successivement à l’université de Franche-Comté puis de Bourgogne qu’Isabelle Rondot fait ses études de biologie. Titulaire d’un DEA en biologie cellulaire et moléculaire, elle passe également le concours des beaux-arts puis laisse finalement tomber en cours de route un parcours qui la destinait à être institutrice. Si la biologie l’emporte c’est qu’un enseignant au lycée lui a transmis sa passion. Depuis, Isabelle Rondot est bel et bien convaincue de l’importance fondamentale de l’influence des rencontres dans les choix de vie de chacun et plus particulièrement pour les personnes issues de classes sociales défavorisées. Une thèse plus tard, Isabelle postule en 1995 pour un poste de maître de conférences et c’est à Bordeaux qu’elle l’obtient. Elle enseigne en licence sciences de la vie et à la classe préparatoire de Bordeaux (CPBx) mais s’intéresse aussi particulièrement à l’accompagnement des étudiants dans leur parcours pédagogique. C’est ainsi qu’Isabelle Rondot s’est investie une dizaine d’années au sein du département licence de l’université de Bordeaux 1, d’abord directrice d’études puis de la composante.

Changer l’image de l’université

En 2014, elle est nommée chargée de mission orientation, réussite et relations avec le secondaire par Manuel Tunon de Lara, président de la nouvelle université de Bordeaux. L’un des objectifs est alors de contribuer à l’amélioration de l’accompagnement à l’orientation, gage de réussite des étudiants.  Il a fallu travailler sur la méthode, monter des projets en articulation avec les différents acteurs impliqués qui permettent d’avoir une vision plus globale des besoins tant du côté du rectorat que de celui de l’université. Selon elle, les professeurs de lycées n’ont pas toujours un discours positif sur l’université d’où la nécessité absolue de les sensibiliser sur l’évolution de l’université et de changer son image notamment en matière d’accompagnement des étudiants vers la réussite de leur projet professionnel. « L’université n’a pas à rougir de ses taux d’insertion professionnelle. Elle doit plus et mieux communiquer sur cet élément qui constitue l’un des principaux critères de choix d’une formation » insiste Isabelle Rondot.

Accompagner la réussite des parcours d’études

Quatre ans plus tard, le périmètre des fonctions d’Isabelle Rondot s’élargit sur la partie insertion professionnelle, suite logique et aboutissement de tout parcours d’études. Très en prise avec l’actualité dans l’enseignement supérieur et la mise en place de la fameuse loi Orientation et réussite étudiante (ORE) , la mission de la vice-présidente a pour objectif d’apporter aux lycéens les éléments qui alimentent leur réflexion et d’apporter de la cohérence entre leur parcours de formation et les compétences souhaitées pour les filières visées. « Notre responsabilité est également d’aider les acteurs du secondaire impliqués dans l’accompagnement à l’orientation en leur fournissant une offre de service destinée à leur donner les outils nécessaires pour aider leurs élèves à choisir » précise t-elle. 

C’est en mobilisant l’ensemble des acteurs et des services de l’université (enseignants chercheurs, personnels administratifs, services d’orientation, vie étudiante…) autour de cette question fondamentale garante de l’avenir de notre société que nous arriverons à progresser » ajoute Isabelle Rondot . Une mission qu’elle n’oublie que lorsqu’elle sculpte, une autre passion…

Mise à jour le 30/04/2018