Stéphanie Debette, vice-présidente des Relations extérieures

Stéphanie Debette, professeur d’épidémiologie et praticien hospitalier en neurologie au CHU de Bordeaux a été nommé vice-présidente en charge des relations extérieures sur proposition du président Manuel Tunon de Lara.

Stéphanie Debette © Arthur Pequin Stéphanie Debette © Arthur Pequin

Chercheuse dans l’âme, Stéphanie Debette choisit d’étudier la médecine  pour comprendre le fonctionnement  du cerveau. « Mais j’étais intéressée par beaucoup d’autres choses comme les langues, l’art ou l’histoire » avoue-t-elle. Des langues, Stéphanie Debette en parle 5 aujourd’hui.

Bi-culturelle par nature – sa mère est allemande-  elle grandi à Paris dans un environnement international très ouvert. Une curiosité intellectuelle sans borne et une attirance pour l’étranger l’amènent toujours un peu plus loin. De Lille où elle fait sa médecine et devient chef de clinique, en passant par New York, Heidelberg, Londres puis Boston où elle effectue un post-doc de deux ans ; de la neurologie, sa spécialité d’internat aux études d’épidémiologie et épidémiologie génétique qu’elle entreprend  en même temps et enseigne aujourd’hui. De Paris où elle rebascule dans le circuit hospitalo universitaire français et rencontre le professeur Christophe Tzourio grâce à qui Stéphanie Debette rejoindra l’université de Bordeaux deux ans plus tard.

Un large réseau de collaborations internationales

En 2014, maman de deux petites filles jumelles, elle obtient un poste de professeur d’épidémiologie et praticien hospitalier en neurologie à Bordeaux ainsi qu’une bourse « jeunes chercheurs » du Conseil européen de la recherche (ERC) pour son projet SEGWAY  visant à  étudier les marqueurs génétiques spécifiques de la structuration du cerveau chez de jeunes adultes étudiée en imagerie par résonance magnétique dans le cadre de l’étude i-Share.

Aujourd’hui responsable de l’équipe VINTAGE au sein du Bordeaux Population Health Center, cette quarantenaire aux multiples casquettes continue à mener de front de nombreux projets un peu partout dans le monde. Toutes ces expériences sont autant d’opportunités, de rencontres et d’interactions fructueuses qui ont permis à Stéphanie Debette de  construire un réseau international conséquent. « Mon domaine de recherche est basé sur des collaborations internationales très larges qui sont aussi utiles sur le plan institutionnel » explique-t-elle.  Un atout de taille pour le poste de vice-présidente en charge des relations extérieures qu’elle va occuper pour ces 4 prochaines années.

Instiller un état d’esprit « yes we can »

Faire en sorte que l’international devienne une normalité. Contribuer à une ouverture des étudiants sur l’étranger, intensifier l’internationalisation « at home », faire de l’université de Bordeaux un  exemple d’université européenne,  développer les partenariats dans le monde donc, mais aussi sur le territoire bordelais. « Un challenge important et indispensable pour que l’université de Bordeaux fasse un pas supplémentaire vers une université ouverte et responsable à l’échelle nationale et internationale» affirme la nouvelle vice-présidente. 

Femme de défis, elle s’engage avec confiance et enthousiasme dans cette mission aux côtés d'Olivier Pujolar, vice-président Partenariats et territoires, de Laurent Servant, vice-président Réseaux internationaux et de Joanne Pagèze, vice-présidente Internationalisation, avec la volonté de travailler en interaction étroite avec les autres domaines.

Mise à jour le 18/06/2018