L’innovation est un objectif sociétal

Eric Papon © Oliver Got - université de Bordeaux

Originaire de Charente, Eric Papon choisit Bordeaux pour y faire ses études. Après un démarrage un peu chaotique, il s’oriente vers des études de chimie dispensées à l’université Bordeaux 1. Un DEA plus tard, il intègre le laboratoire de chimie des polymères organiques (LCPO) comme « scientifique du contingent » plutôt que d’effectuer son service militaire dans une voie classique. Une opportunité qui le conforte dans son choix de faire de la recherche et qui marque le début d’une riche carrière d’enseignant chercheur. Trois années plus tard, doctorat en poche, Eric Papon est nommé maître de conférences en 1992. Il enseigne la chimie organique avec une orientation spécifique sur les polymères, poursuit ses recherches à l’Institut du Pin et développe une activité plus spécifique sur les sciences et technologies de l’adhésion, thématique qui deviendra sa marque de fabrique scientifique, largement reconnue. Parallèlement, Eric Papon s’investit peu à peu avec d’autres collègues dans la vie de l’établissement, s’attaque au renforcement des règles d’hygiène et sécurité, notamment pour les travaux pratiques, organise des manifestations scientifiques et surtout s’engage dans la mise en œuvre d’une licence professionnelle en chimie industrielle, formation devenue indispensable en raison des besoins croissants des industriels de cette filière.

Prendre en compte la valorisation de la recherche

En 2001, Eric Papon est nommé professeur à l’Institut Polytechnique de Bordeaux. Jusqu’en 2005, il partage son temps entre recherche et enseignement, puis jusqu’en 2011 prend la direction de l’Institut Carnot MIB (Materials & systems Institute of Bordeaux), label accordé à 9 laboratoires de l'université de Bordeaux qui ont su démontrer une capacité avérée à répondre efficacement à une demande industrielle, à gérer de manière professionnelle une relation contractuelle et à renouveler leur potentiel scientifique. Cette fonction s’inscrit pleinement dans la vision qu’a Eric Papon de l’évolution de la recherche. Fort de son expérience, ce fonceur passionné de ski alpin s’attaque en 2012 à la vice-présidence du conseil scientifique de l’université Bordeaux 1, avec de nombreux objectifs dont ceux de développer la valorisation et de soutenir l’innovation. Très vite, et avant qu’il n’ait le temps de mettre en place ce qu’il aurait voulu, le chantier de fusion démarre ; projet dont il approuve la dynamique et au sein duquel il pilote le comité recherche. Dès lors, l’innovation devient une des priorités de la nouvelle université de Bordeaux, car « nous avons de grands talents». Cette nouvelle charge de vice-président délégué à l’innovation est donc l’aboutissement de nombreuses années de réflexion. Tout est à construire en la matière, mais la motivation d’Eric Papon est grande, son ambition aussi.
Mettre l’innovation et la valorisation au cœur de toutes les disciplines de l’université de Bordeaux, tel est son challenge.

Mise à jour le 11/04/2014