Une mission riche en sujets passionnants et délicats

Pierre Dos Santos 1000x1500

Professeur de physiologie animale à l’université de Bordeaux, praticien hospitalier de cardiologie au CHU de Bordeaux, responsable du service de traitement de l’insuffisance cardiaque, Pierre Dos Santos assumait également la direction du département des sciences du vivant et de la santé de l’université de Bordeaux. Aujourd’hui, à 54 ans, c’est avec conviction qu’il choisit de s’impliquer encore un peu plus au service de l’établissement à travers la recherche, activité motrice de toute sa carrière. 

Mon parcours a été fortement influencé par mon goût pour la recherche.

Jeune étudiant en médecine à Bordeaux, Pierre Dos Santos s’intéresse déjà beaucoup à la recherche. Il complète son cursus par un DEA en biologie-santé et une thèse en biologie puis effectue un séjour postdoctoral de deux ans à l’université de Harvard (USA) afin de se perfectionner dans le domaine de la bioénergétique du myocarde. De retour à Bordeaux s’en suivent des années associant activités cliniques et recherches expérimentales, facilitées par l’obtention d’un poste orange puis d’un contrat d’interface InsermInstitut national de la santé et de la recherche médicale -CHU, qui l’ont conduit à prendre la direction de l’équipe de recherche « contrôle bioénergétique de la fonction myocardique » au sein de l’Unité InsermInstitut national de la santé et de la recherche médicale 828, puis du groupe « Implications de la bioénergétique dans les arythmies et la fonction cardiaque » au sein de l’UMR InsermInstitut national de la santé et de la recherche médicale 1045 et de l’Institut Hospitalo Universitaire. Egalement investi dans le domaine des technologies et de l’innovation en santé, en soins comme en recherche, Pierre Dos Santos porte le projet de création de la Plateforme technologique d’innovation biomédicale dont il prend la direction dès son ouverture en 2006.

En 2012, Manuel Tunon de Lara, alors président de l’université Bordeaux Segalen le nomme vice-président recherche. Une mission exercée avec brio dans le contexte délicat du chantier de fusion de la nouvelle université de Bordeaux. Pierre Dos Santos poursuit ce chemin au sein de l’université de Bordeaux réunie en prenant la direction du département des sciences du vivant et de la santé. Fort de ces années d’expérience extrêmement riches, il est heureux de  mettre désormais ses compétences au service d’une université pluridisciplinaire. « Nous devons mettre en œuvre et animer ce qui doit être la grande valeur ajouté de notre établissement en termes de recherche », déclare-t-il. Pour se faire, il identifie trois sujets prioritaires sur lesquels il souhaite que la commission recherche soit force de proposition.

  • Le premier se rapporte à ce qu’il appelle la « pluri-inter-trans disciplinarité » des programmes et des actions à mener en répondant à des enjeux sociétaux et en articulant des communautés scientifiques diversifiées.
  • Le deuxième, en lien étroit avec le précédent concerne « l’incitation, la détection, l’évaluation et le soutien à des thématiques de recherche émergentes ».
  • Enfin, le troisième volet touche à la nécessaire articulation entre formation et recherche, de la licence au doctorat, « un sujet au cœur du paradigme de l’université actuelle ». Trois problématiques qui devront être portées conjointement avec « l’ambition de renforcement de l’internationalisation de notre recherche grâce à l’appui et aux opportunités offerts par l’IdEx ». Un programme prometteur.  

Mise à jour le 01/10/2015